NEWS banner

Le premier prix quantique wittek est attribué à un doctorant de l’institut périmètre

account_circle Par Stephanie Keating
Xiu-Zhe (Roger) Luo est honoré pour ses contributions en matière de logiciel libre.

Xiu-Zhe (Roger) Luo, doctorant à l’Institut Périmètre et à l’Université de Waterloo, vient de remporter le premier prix quantique Wittek pour le logiciel libre.

Administré par la QOSF (Quantum Open Source Foundation – Fondation pour le logiciel libre quantique), ce prix d’une valeur de 4 000 $ US vise à récompenser les contributeurs de logiciel libre en informatique quantique. M. Luo l'a remporté parmi plus de 50 candidats pour son travail sur Yao.jl, ensemble de logiciels de simulation en langage Julia qui modélise les fondements d’un ordinateur quantique et son écosystème.

M. Luo travaille au Laboratoire d’intelligence quantique de l’Institut Périmètre (PIQuIL) avec Roger Melko, professeur associé à l’Institut Périmètre et professeur à l’Université de Waterloo. Il a commencé à travailler sur Yao.jl en Chine avant de venir à Waterloo. Ces travaux sont financés par un consortium international qui comprend le PIQuIL, le Fonds Unitary, ainsi que l’Institut de physique et l’Institut de physique théorique de l’Académie chinoise des sciences.

Selon M. Melko, avec l’importance grandissante de la science ouverte et des logiciels libres ces dernières années, les travaux comme ceux de M. Luo sont devenus cruciaux pour la révolution de l’informatique quantique.

« Les logiciels aident vraiment la science, dit-il. Nous utilisons des logiciels pour manipuler, valider, contrôler et caractériser des dispositifs quantiques, qui sont essentiellement des expériences scientifiques. » [traduction]

Contrairement aux logiciels privés, les logiciels libres offrent un accès public au code source. N’importe qui peut donc modifier, améliorer et adapter des produits comme celui de M. Luo. La démarche du logiciel libre met l’accent sur la création d’une communauté mondiale de collaborateurs plutôt que sur la vente d’un progiciel.

« Établir les fondements d’un système quantique à l’aide de logiciels libres n’est pas facile », a déclaré Tomáš Babej, de la QOSF, lors de l’annonce du prix. La QOSF espère promouvoir cet esprit de collaboration grâce au prix Wittek. « C’est pour l’industrie quantique un travail de base crucial qui est rarement reconnu à la mesure de son impact. » [traduction]

Xiu-Zhe (Roger) Luo
Xiu-Zhe (Roger) Luo

M. Luo adhère au principe selon lequel le partage libre des idées et des outils est bon pour la science.

« Le logiciel est une forme de savoir, et les logiciels libres peuvent contribuer à propager le savoir », a-t-il déclaré dans une entrevue avec la QOSF. « Je crois que tous les travaux de recherche-développement de logiciels financés par le secteur public devraient résulter en des produits libres, afin qu’ils soient plus accessibles. » [traduction]

Roger Luo a aussi attiré l’attention de l’industrie : l’été dernier, il a accepté une offre de stage chez QuEra Quantum Computing, jeune pousse de Boston issue de recherches effectuées à l’Université Harvard et au MIT.

« Je suis ravi de voir que le dévouement de Roger à la communauté du logiciel quantique libre est reconnu par l’attribution du premier prix Wittek quantique », a déclaré M. Melko. « C’est un authentique membre du PIQuIL dans tous les sens du mot : un scientifique accompli et un extraordinaire bidouilleur de code. Mes plus sincères félicitations à Roger pour cet honneur amplement mérité; j’ai hâte de voir à combien de versions GitHub son travail donnera lieu en 2021. » [traduction]

Le prix porte le nom de Peter Wittek, membre fondateur de la QOSF, emporté en septembre 2019 par une avalanche au mont Trishul, dans l’Himalaya, et rend hommage à son action de promotion intensive des logiciels libres en recherche.

À propos de l’IP

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Mike Brown
Gestionnaire, Contenu des communications
519-569-7600 x5131