NEWS banner

Katie Mack sera titulaire de la chaire Hawking de cosmologie et de communication scientifique à l’Institut Périmètre

account_circle Par Mike Brown
La cosmologiste théoricienne et auteure à succès de The End of Everything (La fin de tout) se joindra à l’Institut Périmètre en juin 2022.

L’Institut Périmètre a le plaisir d’annoncer que la cosmologiste théoricienne Katherine (Katie) Mack se joindra bientôt à l’Institut en devenant la première titulaire de la chaire Hawking de cosmologie et de communication scientifique.

« Nous sommes enchantés d’accueillir Katie à l’Institut Périmètre », déclare Robert Myers, directeur de l’Institut et titulaire de la chaire BMO-Isaac-Newton.

« Grâce à ses talents exceptionnels, elle apportera une importante contribution à tous les aspects de l’Institut Périmètre : elle est non seulement une chercheuse remarquable, mais aussi une communicatrice scientifique douée qui jette des ponts entre les scientifiques et le reste du monde. » [traduction]

 

Katie Mack sera à plein temps à l’Institut Périmètre à compter de juin 2022. Elle y a déjà passé près de 6 mois en 2020 à titre de boursière Simons-Emmy-Noether et occupe un poste d’adjointe invitée à l’Institut depuis mars 2021.

« L’Institut Périmètre est l’un des endroits les plus passionnants que je connaisse en tant que physicienne, dit-elle. Il constitue une communauté extrêmement stimulante de chercheurs, de même qu’un lieu privilégié de communication scientifique et d’engagement auprès du public. J’ai l’impression que c’est là où je pourrai vraiment développer toutes mes passions. » [traduction]

Les recherches de Katie Mack portent sur la physique de l’univers de son début jusqu’à sa fin, notamment sur la matière sombre, les trous noirs, les sursauts radio rapides et la formation des premières galaxies.

Elle a obtenu son doctorat à l’Université de Princeton en 2009, sous la direction de Paul Steinhardt (titulaire d’une chaire de chercheur invité distingué à l’Institut Périmètre), puis a été postdoctorante à l’Université de Cambridge et à l’Université de Melbourne. Elle est devenue en 2018 professeure adjointe à l’Université d’État de Caroline du Nord, où elle est membre du groupe d’orientation en matière scientifique dans la sphère publique.

Pendant toute sa carrière, elle a aussi accordé une grande place à la vulgarisation scientifique. À titre d’@AstroKatie, elle a plus de 400 000 abonnés dans Twitter. Elle est beaucoup lue dans des magazines importants, dont Scientific American, Slate, Sky & Telescope et Cosmos.

En 2020, elle a fait paraître son premier livre, intitulé The End of Everything (Astrophysically Speaking) (La fin de tout — sur le plan astrophysique). Elle y aborde 5 manières dont l’univers pourrait connaître une fin, de même que les leçons hallucinantes que chaque scénario nous enseigne sur des notions importantes de cosmologie. Ce livre a été désigné par le New York Times comme l’un des ouvrages remarquables de 2020. Il a valu de nombreuses autres distinctions à son auteure, qui prolonge une tradition de communication scientifique dont Stephen Hawking lui-même est peut-être l’exemple le plus connu.

« Stephen Hawking a été la première personne de ma connaissance à avoir été désignée comme un cosmologiste. Il a été l’une de mes plus grandes sources d’inspiration pour mener une carrière en cosmologie », dit Katie Mack, qui l’a vu pour la première fois à l’occasion d’une conférence à laquelle elle a assisté dans sa jeunesse. « C’est un véritable honneur d’être titulaire d’une chaire qui porte son nom. Il a déclaré un jour que l’Institut Périmètre est une ‘grande expérience de physique théorique’, et je suis emballée de faire partie de cette expérience. » [traduction ]

À propos de l’IP

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Mike Brown
Gestionnaire, Communications et médias
519-569-7600 x5131