Mike Serbinis speaking at a podium

Un nouveau président du conseil d’administration à l’Institut Périmètre

account_circle By Erin Bow
Mike Lazaridis, innovateur visionnaire et président-fondateur du conseil d’administration de l’Institut Périmètre, passe le flambeau à Mike Serbinis, entrepreneur en série et figure importante en technologie à l’échelle mondiale.

Un soir au début des années 1980, un brillant étudiant de 1er cycle universitaire assistait à un séminaire. Il a été stupéfait d’apprendre l’existence d’une expérience montrant des particules de lumière qui faisaient des choses censées être impossibles.

Cet étudiant, Mike Lazaridis, a ensuite inventé le BlackBerry, créant l’industrie mondiale du téléphone multifonctionnel. Ce fut un accomplissement extraordinaire, qui a transformé notre manière de communiquer, de travailler et de vivre. Mais Mike Lazaridis savait que son rôle avait principalement consisté à réunir des découvertes scientifiques datant de décennies ou même d’un siècle auparavant. Il était hanté par cette étrange expérience et par une question inspirante : Quelle sera la prochaine grande percée, celle qui transformera la vie des petits-enfants de nos petits-enfants?

Il s’est rendu compte que les gens qui avaient fait ces découvertes n’avaient pas essayé de fabriquer des appareils utiles. Ils avaient tenté de comprendre comment la nature fonctionne à un niveau fondamental. De puissantes technologies allaient inévitablement en résulter.

Fort de cette idée, il a entrepris de concrétiser une vision simple, claire et audacieuse : un institut exclusivement consacré à la physique théorique, réunissant des esprits brillants, les soulageant des contraintes typiques du milieu universitaire et visant rien moins que de véritables percées scientifiques. Il a donné un tiers de sa fortune personnelle pour contribuer à la fondation de cet institut. Les gouvernements fédéral et provincial, ainsi que les administrations locales, ont soutenu l’idée, d’autres partenaires se sont ajoutés, et l’Institut Périmètre de physique théorique est né.

Au cours des deux décennies qui ont suivi, Mike Lazaridis a passé des milliers d’heures à investir son énergie et à donner de sages conseils à titre de fondateur de l’Institut Périmètre et président de son conseil d’administration. Aujourd’hui, l’Institut peut se vanter d’être l’un des meilleurs centres de physique théorique au monde.

Mike Lazaridis passe maintenant le flambeau à Mike Serbinis, entrepreneur en série et figure importante en technologie à l’échelle mondiale, qui a créé des dispositifs et environnements techniques révolutionnaires dans plusieurs secteurs. M. Serbinis deviendra président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre, et M. Lazaridis continuera de s’impliquer à titre de président émérite fondateur.

Robert Myers, directeur de l’Institut Périmètre, a commenté en ces termes l’apport du président sortant : « Ce sont la simplicité, la clarté et l’audace de la vision fondatrice de Mike Lazaridis qui m’ont amené à l’Institut Périmètre il y a 20 ans, et cette même vision nous anime sans cesse depuis lors. D’une simple idée, nous sommes devenus l’un des principaux centres de recherche au monde, et nous avons à notre actif des découvertes marquantes qui ont fait progresser notre compréhension de l’univers. Mike a créé une ressource remarquable pour le monde entier. » [traduction]

 

***

 

Le parcours qui a mené Mike Serbinis à la présidence du conseil d’administration de l’Institut Périmètre de physique théorique a lui aussi commencé dans les années 1980. Jeune adolescent, il était sur une patinoire quand a été annoncée la catastrophe de la navette spatiale Challenger. Déjà passionné d’espace, Mike Serbinis a entendu le regretté Richard Feynman, lauréat d’un prix Nobel, expliquer la raison technique de cet échec, et cela lui a donné l’idée de faire des études en génie physique.

Alors élève au secondaire, Mike Serbinis a inventé un concept de système de propulsion reposant sur des moteurs supraconducteurs pour le programme des navettes spatiales. Cela lui a valu un grand prix à l’ISEF, exposition internationale de sciences et génie, ainsi que des prix de Rockwell Aerospace et de la NASA. Après ses études universitaires, il a travaillé avec Elon Musk chez Zip2, puis a cofondé et développé les entreprises Kobo, Critical Path, DocSpace, et plus récemment League.

« En 1996, dit-il, j’étais à Palo Alto, là où sont nées tant de technologies révolutionnaires, toutes issues à un certain degré de la physique théorique. La recherche en physique théorique qui a mené à l’invention du transistor est en fait à l’origine de l’Internet mobile que nous connaissons et apprécions aujourd’hui. Ayant passé une décennie dans la Silicon Valley et fondé plusieurs entreprises, j’ai vu de près les bienfaits réels et durables des investissements dans la recherche scientifique fondamentale. » [traduction]

Mike Serbinis se souvient avoir rencontré Mike Lazaridis quelques années plus tard. Le premier venait de vendre DocSpace à Critical Path, alors le plus grand fournisseur de services de messagerie électronique au monde, et le second travaillait à l’essor du BlackBerry. Les deux entrepreneurs en technologie en sont venus à parler de la manière dont la physique théorique est à l’origine de la technologie. M. Serbinis ajoute : « Mike Lazaridis m’a dit : ‘Un jour, il y aura une Quantum Valley — un lieu où de nouvelles idées donneront naissance à de nouvelles technologies.’ Je me souviens avoir pensé : ‘Oui, c’est certain à 100 % que cela va arriver.’ » [traduction]

Mike Lazaridis déclare aujourd’hui : « Quand j’ai fondé l’Institut Périmètre, je croyais que le Canada avait une occasion unique de jouer un rôle de premier plan pour faire progresser notre compréhension fondamentale du monde qui nous entoure. J’espérais que la mise sur pied de cet institut contribuerait à l’élaboration de nouvelles idées et technologies profondément bénéfiques pour la société, et qu’elle permettrait aux Canadiens d’être des chefs de file d’une nouvelle industrie planétaire. Les succès obtenus depuis 20 ans par l’Institut Périmètre et les autres membres de l’écosystème de la Quantum Valley ont dépassé mes attentes. Je crois que nous avons trouvé en la personne de Mike Serbinis quelqu’un qui partage ma passion pour la science et l’entrepreneuriat technologique. Je n’ai aucun doute que, sous la présidence de Mike Serbinis et la direction de Rob Myers, l’Institut Périmètre continuera de susciter des percées bénéfiques pour le Canada et pour le monde. L’avenir s’annonce extraordinaire! » [traduction]

Mike Serbinis abonde dans le même sens : « Le succès de l’Institut Périmètre est remarquable. Cela ne fait aucun doute : l’Institut est à l’avant-garde des travaux les plus innovateurs au monde en physique théorique [...] Et si les prix de la Fondation Breakthrough Prize (Prix du progrès scientifique) en sont une indication, la communauté internationale en prend bonne note. » [traduction]

Il poursuit en disant que l’Institut Périmètre n’en est qu’à ses débuts. L’échelle temporelle des grandes révolutions scientifiques et inventions technologiques est souvent longue : 50 ans séparent l’aube de la mécanique quantique et l’avènement de technologies fondées sur celle-ci comme celle des semiconducteurs. Il s’est écoulé 70 ans entre les travaux de Faraday sur les champs électromagnétiques omniprésents dans l’air et l’invention de la radio. Newton a formulé ses lois du mouvement plus de 200 ans avant l’âge des fusées.

Mike Serbinis voit l’Institut Périmètre comme un projet d’un siècle : « L’Institut Périmètre constitue un investissement à long terme dont les rendements vont croître de manière exponentielle. Les travaux effectués ici donneront de profonds résultats — non seulement pour l’avenir de la technologie, mais aussi pour celui du Canada et de toute l’humanité. » [traduction]

Robert Myers apprécie cette ambition : « Mike Serbinis représente ce que le Canada a de mieux comme jeunes à l’avant-garde de la technologie. C’est un bâtisseur trempé dans la science, et il apporte l’énergie et l’audace dont l’Institut Périmètre a besoin pour construire un avenir meilleur. » [traduction]

Mike Serbinis se sent particulièrement honoré d’avoir été invité à succéder à Mike Lazaridis comme président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre. Il est fondateur et PDG de League, qui occupe une place privilégiée dans le monde numérique en santé au Canada, et consacre du temps à des organismes qui donnent au Canada une place enviable dans le monde — dont l’Institut Vecteur d’intelligence artificielle, MaRS Discovery District, C100 et Creative Destruction Lab.

« L’Institut Périmètre a une équipe de classe mondiale, dit-il. Je suis enthousiasmé et passionné par le travail de ses scientifiques, et je suis honoré d’en faire partie. » [traduction]

 

En plus de la nomination de Mike Serbinis comme président du conseil d’administration, l’Institut Périmètre annonce que Jane Kinney, B.Math, FCPA, FCA, a accepté d’agir comme vice-présidente du conseil d’administration.

À propos de l’IP

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Mike Brown
Gestionnaire, Contenu des communications
519-569-7600 x5131