Canada flag flying in a blue cloudy sky

Partenariats

L’Institut Périmètre prête son concours à un large éventail de travaux de recherche, de formation et d’activités pédagogiques. Cela s’ajoute aux collaborations habituelles et individuelles entre les physiciens et les chercheurs de l’Institut et d’autres organisations internationales. Nous présentons ci-dessous un tour d’horizon des divers établissements avec lesquels l’Institut Périmètre fait équipe, certains étant situés au Canada et d’autres, ailleurs dans le monde.

Organisations recevant la collaboration de l’Institut Périmètre

L’Institut Périmètre conclut des accords de collaboration avec d’autres organisations de renommée mondiale, et ce, dans le but de propulser les progrès dans des domaines de recherche communs et de nouer de solides liens académiques entre les institutions. Dans l’ensemble, ces accords visent des échanges scientifiques et des collaborations entre les chercheurs de l’Institut Périmètre et de ses partenaires. De plus amples renseignements sur chacun des accords se trouvent ci-dessous.

L’Institut canadien d’astrophysique théorique est un centre de recherche bénéficiant d’un soutien national. Il est situé à l’Université de Toronto et se voue à l’étude de l’origine et de l’évolution de l’univers et de la panoplie de merveilleux phénomènes que nous révèle l’astronomie moderne.

Cet accord donne lieu à des échanges scientifiques et à des collaborations entre les chercheurs du CITA et de l’Institut Périmètre, dans l’optique de promouvoir les progrès de tous les aspects de recherche qu’ils ont en commun et de nouer des liens académiques entre les deux institutions.

Le Centre de physique de Porto effectue de la recherche sur de nombreux aspects de la physique théorique. Parmi les sujets explorés par les deux organisations, notons la matière condensée, la cosmologie, la gravité quantique et la théorie des cordes.

En plus de créer des liens solides entre les scientifiques des deux instituts, chez les jeunes chercheurs en particulier, cet accord comporte un engagement de la part de l’Institut Périmètre et du CFP à organiser une école d’été annuelle pour les mathématiques. À long terme, l’objectif consiste à favoriser la mise au point de nouvelles techniques computationnelles puissantes en physique théorique.

L’Université Chapman met l’accent sur l’étude interdisciplinaire des arts et des sciences ainsi que sur les programmes professionnels. Cette démarche permet aux étudiants des cycles universitaires inférieurs et supérieurs de devenir des penseurs multidimensionnels et originaux.

Ce partenariat encourage les échanges scientifiques entre les professeurs, les chercheurs postdoctoraux et les doctorants de l’Université Chapman et de l’Institut Périmètre. Ces échanges durent de deux à quatre semaines en moyenne. Parmi les sujets de recherche communs, notons les fondements quantiques et l’information quantique.

L’institut Fields est un centre de recherche en mathématiques misant sur la collaboration entre les mathématiciens et les personnes recourant aux mathématiques dans le cadre de leurs fonctions. À l’Institut Périmètre, la physique mathématique suscite de plus en plus d’intérêt et fait l’objet de plus en plus de recherches.

Dans cet esprit, l’Institut Fields et l’Institut Périmètre ont conclu un partenariat dans le but d’offrir des bourses postdoctorales d’un an aux ressortissants africains titulaires d’un doctorat en mathématiques ou en physique théorique depuis peu. Grâce à ces bourses, les chercheurs postdoctoraux effectuent de la recherche et collaborent avec des scientifiques de renom aux deux instituts, ce qui les aide à lancer leur carrière en recherche.

L’Institut des sciences mathématiques est l’institut national de la recherche fondamentale en Inde, à la frontière des disciplines des mathématiques et des sciences physiques. À l’instar de l’Institut Périmètre, il se penche sur un vaste éventail d’aspects de recherche et porte un intérêt particulier aux domaines interdisciplinaires.

Cet accord vise principalement les échanges scientifiques entre les professeurs, les chercheurs postdoctoraux et les étudiants des deux établissements. Les échanges durent de deux à quatre semaines en moyenne. Parmi les sujets étudiés par les deux organisations, notons la matière condensée, la gravité quantique, la physique mathématique et la théorie des cordes.

L’ICTP-SAIFR a été fondé en 2010 à titre de centre régional de physique théorique en Amérique du Sud. Grand nombre de ses sujets de recherche chevauchent ceux de l’Institut Périmètre, dont la matière condensée, la cosmologie, la physique mathématique, la physique des particules et la théorie des cordes.

L’ICTP-SAIFR s’enorgueillit d’un important programme de visiteurs. Par ailleurs, il organise des séminaires, des mini-cours, des écoles et des ateliers, à l’instar de l’Institut Périmètre. Cet accord met l’accent sur la collaboration en matière d’organisation d’écoles et d’ateliers sur les sujets d’intérêt commun ainsi que sur les échanges scientifiques de deux à quatre semaines entre les professeurs, les chercheurs postdoctoraux et les étudiants des deux instituts.

L’Institut Kavli de physique et de mathématiques de l’univers (IPMU) est un institut de recherche situé près de Tokyo, au Japon. Ses travaux de recherche portent principalement sur la physique fondamentale et les mathématiques. L’IPMU a vu le jour en octobre 2007 dans le cadre de l’initiative du World Premier International Research Center (WPI) sous l’égide du ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie. Il se trouve sous le même toit que l’Université de Tokyo. En avril 2018, cet institut comptait 100 chercheurs à temps plein. Avec ses membres affiliés et ses étudiants, ce centre de recherche international compte environ 300 chercheurs et de nombreux visiteurs spécialisés en physique, en mathématiques et en astronomie.

Ce partenariat encourage les échanges scientifiques entre les professeurs, les chercheurs postdoctoraux et les doctorants de l’Institut Kavli et de l’Institut Périmètre. Ces échanges durent de deux à quatre semaines en moyenne.

La SISSA est un centre d’excellence scientifique situé en Italie. Cette école se concentre sur la physique, les mathématiques et les neurosciences. Parmi les sujets qui intéressent à la fois les physiciens de la SISSA et ceux de l’Institut Périmètre, notons l’astrophysique et la cosmologie, la matière condensée et la physique théorique des particules.

Ce partenariat met l’accent sur les échanges scientifiques entre les professeurs, les chercheurs postdoctoraux et les doctorants de la SISSA et de l’Institut Périmètre. Ces échanges durent de deux à quatre semaines en moyenne. Par surcroît, puisque ces deux établissements estiment qu’il est important de faire connaître la fascination de la recherche scientifique de base au grand public, cet accord favorise la collaboration dans le cadre des programmes de diffusion des connaissances.

TRIUMF est le laboratoire national du Canada pour la recherche en physique nucléaire, en physique des particules et en sciences connexes. TRIUMF est un chef de file mondial en matière de laboratoires en physique des particules subatomiques. Ce laboratoire, où évoluent plus de 350 scientifiques, ingénieurs et chercheurs, se situe sur le campus de l’Université de la Colombie-Britannique à Vancouver. À cela vient se greffer un groupe dynamique d’étudiants, de chercheurs postdoctoraux et de scientifiques internationaux invités.

Les scientifiques de TRIUMF effectuent des recherches en physique des particules, en physique nucléaire et en physique des accélérateurs. Cet accord vise des échanges de deux à quatre semaines enter les professeurs et les chercheurs postdoctoraux qui travaillent dans ces domaines à chacun des instituts. En plus de tout cela, TRIUMF et l’Institut Périmètre travaillent en collaboration dans le cadre d’activités de diffusion des connaissances, et ils s’échangent des commandites pour une conférence ou un atelier annuel d’intérêt commun à chaque établissement.

 

Parmi les autres partenariats de collaboration en vigueur, notons ceux conclus avec les organisations suivantes :

L’Institut Périmètre et les universités de la région embauchent du personnel conjoint grâce à leur programme de professeurs associés. Ce programme permet à l’Institut d’attirer les meilleurs scientifiques au Canada et de répartir les avantages entre plusieurs institutions. De plus amples renseignements sur le programme de professeurs associés de l’Institut Périmètre se trouvent ici.

L’Institut Périmètre fait équipe avec les universités de la région pour son programme de Boursiers internationaux, un programme de maîtrise d’une durée d’un an. L’Institut Périmètre repère et recrute les meilleurs étudiants en physique de la planète, et ceux‑ci sont acceptés à l’Université de Waterloo. Par ailleurs, des chercheurs d’autres partenaires, comme l’Université McMaster et l’Université de Guelph, prêtent leur concours à l’Institut Périmètre à titre de chargés de cours et de superviseurs. L’Institut Périmètre assure la prestation de tous les cours, si bien que les étudiants assistent à tous les exposés et étudient à l’Institut. Les étudiants qui réussissent tous leurs cours reçoivent ensuite une maîtrise ès sciences de l’Université de Waterloo. Pour de plus amples renseignements, jetez un coup d’œil à notre programme de Boursiers internationaux.

Grâce au programme des membres affiliés de l’Institut, certains professeurs d’universités canadiennes sont invités à faire des visites régulières, à travailler avec les scientifiques en résidence de l’Institut Périmètre et à assister à des événements de recherche. Les membres affiliés aident à établir des liens de recherche nationaux et internationaux entre l’Institut Périmètre et diverses universités canadiennes. De plus amples renseignements sur le programme des membres affiliés se trouvent ici.

Les activités de recherche, de formation et de diffusion des connaissances de l’Institut Périmètre sont financées par un partenariat novateur public et privé. Ce partenariat rassemble gouvernements, particuliers, entreprises et fondations dans le but de faire avancer les percées scientifiques, d’alimenter les talents scientifiques et de partager les découvertes scientifiques avec le grand public. De plus amples renseignements sur ces partenaires se trouvent à notre page sur le financement.