NEWS banner

L'Institut Périmètre félicite les lauréats du Prix Nobel de physique 2020

account_circle Par Patchen Barss
Les lauréats de cette année ont été récompensés pour leurs découvertes relatives aux trous noirs.

Le prix Nobel de physique a été attribué cette année à 3 lauréats — Roger Penrose, Reinhard Genzel et Andrea Ghez — pour leurs découvertes sur les trous noirs, phénomènes parmi les plus étranges dans l’univers.

M. Genzel et Mme Ghez ont été récompensés pour leur découverte d’un trou noir supermassif au centre de notre galaxie. M. Penrose a, quant à lui, été honoré pour son théorème de la singularité dans la théorie de la relativité générale d’Einstein. Il a démontré que les trous noirs constituent une caractéristique courante et presque inévitable de l’univers physique.

Roger Penrose, qui a été membre fondateur du comité consultatif scientifique de l’Institut Périmètre, a publié son théorème de la singularité en 1964, mettant fin à un long débat sur le fait de savoir si les singularités — régions infiniment denses au centre des trous noirs — constituaient une pure fantaisie théorique ou une facette réelle du cosmos.

Ce théorème a donné à la physique théorique une nouvelle impulsion qui continue d’avoir des répercussions aujourd’hui, qu’il s’agisse de théories sur le commencement de l’univers ou de la percée scientifique réalisée l’an dernier avec la première image d’un trou noir obtenue à l’aide du télescope EHT (Event Horizon Telescope – Télescope Horizon des événements).

« C’est époustouflant de voir jusqu’où nous sommes allés dans la recherche sur les trous noirs », a déclaré Robert Myers, directeur de l’Institut Périmètre. « On s’est demandé s’ils existaient, puis on en a trouvé un dans notre propre galaxie, puis on a réussi à produire des images d’un objet si dense que même la lumière ne peut s’en échapper. Cela montre la puissance de la recherche fondamentale. Félicitations aux 3 lauréats. » [traduction]

« Avec son théorème, Roger Penrose a mis en lumière la singularité et l’horizon des trous noirs, qui continuent de nous fasciner », a déclaré Lee Smolin, professeur à l’Institut Périmètre. « Mais il a fait bien davantage : il a introduit des concepts radicaux comme ceux de réseau de spin et de théorie des twisteurs, qui sont largement utilisés dans diverses études de la gravitation quantique. C’est un grand théoricien et un bon ami, et il mérite amplement ce prix. » [traduction]

Roger Penrose et Andrea Ghez ont tous deux prononcé à l’Institut Périmètre des conférences sur les travaux qui ont mené au prix Nobel d’aujourd’hui.

À propos de l’IP

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à :
Mike Brown
Gestionnaire, Contenu des communications
519-569-7600 x5131