DE NOUVEUX PROFESSEURS FERONT PROGRESSER LA RECHERCHE SUR LA MATIÈRE QUANTIQUE


Les recherches effectuées par 3 nouveaux professeurs de l’Institut Périmètre feront progresser nos connaissances dans un domaine hautement prometteur.

Trois jeunes chercheurs exceptionnels s’apprêtent à se joindre au corps professoral de l’Institut Périmètre, où ils ajouteront leur expertise aux efforts visant à mieux comprendre, et à exploiter dans l’avenir, les effets quantiques et la matière condensée.

Beni Yoshida ancien postdoctorant à l’Institut Périmètre et boursier Simons « It from Qubit » — est déjà sur place. Au printemps 2018, il sera rejoint par Timothy Hsieh, actuellement boursier Gordon-et-Betty-Moore et chercheur associé à l’Institut Kavli de physique théorique, et par Yin-Chen He, boursier Gordon-etBetty-Moore à l'Université Harvard.

Les 3 chercheurs étudient divers aspects de la matière condensée, largement perçue comme solution possible dans de nombreux domaines allant des limites du calcul à la transmission efficace d’énergie. Ensemble, ils dirigeront le nouveau Centre de recherches de l’Institut Périmètre sur la matière quantique.

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a décrit ces nominations comme un tour de force de l’Institut, qui fera faire un bond à la recherche sur la matière condensée, l’un des domaines de l’heure en physique.

« On s’attend à ce que les matériaux quantiques permettent la mise au point de technologies entièrement nouvelles ayant beaucoup d’applications potentielles, a déclaré M. Turok. Avec 3 jeunes théoriciens aux compétences et aux idées complémentaires qui se joignent à son corps professoral, l’Institut Périmètre se prépare à participer à fond à ces développements passionnants. » [traduction]

Beni Yoshida a étudié et travaillé au MIT et à Caltech avant de venir à l’Institut Périmètre en 2015. Spécialiste de la théorie de l’information quantique, de la matière condensée et des trous noirs, il s’intéresse actuellement aux ordres topologiques et au chaos quantique.

Selon lui, le passage du statut de postdoctorant à celui de professeur est riche de promesses, non seulement pour ses recherches, mais aussi pour de futures collaborations. Ses travaux couvrent 3 domaines — l’information quantique, la matière condensée et la théorie des cordes — représentés au sein du corps professoral de l’Institut Périmètre.

M. Yoshida a déclaré : « Le domaine de la matière quantique est relativement nouveau. De nombreux jeunes chercheurs brillants y travaillent et lui donnent beaucoup de dynamisme. Je veux amener d’autres jeunes talents ici.

« L’Institut Périmètre est éminemment interdisciplinaire. Je peux m’instruire au contact de gens qui ont des intérêts variés. J’étais évidemment heureux d’être chercheur postdoctoral ici, mais j’ai maintenant davantage de possibilités d’apporter une contribution à l’IP et à la science, en recrutant des étudiants et postdoctorants très doués. C’est ce qui est probablement le plus enthousiasmant. » [traduction]

Timothy Hsieh a étudié la physique et les mathématiques à l’Université Harvard avant d’obtenir son doctorat en physique au MIT en 2015. Une prédiction dont il était l’un des auteurs en 2013 — selon laquelle un matériau appelé tellurure d’étain est un isolant topologique cristallin — a été confirmée de manière expérimentale par de nombreux groupes, et a suscité beaucoup d’intérêt théorique et expérimental pour les phénomènes qui le concernent.

M. Hsieh a dit avoir hâte d’étudier les matériaux, l’intrication et la dynamique quantiques dans le milieu interdisciplinaire de l’Institut Périmètre.

Yin-Chen He est un chercheur dans le domaine de la matière condensée qui s’intéresse aux liquides de spin, aux états topologiques et aux transitions d’état topologique. Il a obtenu son doctorat en 2014 à l’Université Fudan de Shanghai et a travaillé à l’Institut Max-Planck à Dresde avant de se joindre à l’Université Harvard en 2016.

« L’IP et moi avons en commun le goût de faire de la recherche originale, loin des sentiers battus, plutôt que de suivre les principales tendances du jour dans le domaine », a-t-il déclaré.

« L’IP a un champ de recherches en physique théorique hautement pluridisciplinaire et des scientifiques très actifs, et j’ai bien hâte d’en faire partie. » [traduction]

– Tenille Bonoguore


pour en savoir plus:

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

For more information, contact:

Manager, Communications
(519) 569-7600 x5071

« Le domaine de la matière quantique est relativement nouveau. De nombreux jeunes chercheurs brillants y travaillent et lui donnent beaucoup de dynamisme. Je veux amener d’autres jeunes talents ici. » [traduction]

– Beni Yoshida, professeur à l'Institut Périmètre