UN CHERCHEUR EXPLORE LES RÉGIONS LES PLUS RUDES DE L’UNIVERS


L’astrophysicien Will East s’est joint au corps professoral au moment où survenait une découverte sans précédent dans son domaine.

Là où l’univers est le plus extrême, le plus violent, le plus destructeur, Will East veut y aller… sur le plan théorique.

Bien au calme devant un tableau noir ou son ordinateur, Will East examine ce qui se passe lorsque des objets très massifs et puissants entrent en collision, créant des ondes de choc qui déforment l’espace-temps lui-même.

Dans ce derby de démolition gravitationnel dont les acteurs sont des étoiles qui entrent en collision et des trous noirs, Will East voit un incroyable potentiel d’élucider certains des plus grands mystères de l’astrophysique.

Récemment nommé professeur à l’Institut Périmètre, il a l’impression d’être au bon endroit au bon moment pour extraire des idées du côté violent de l’univers.

Il s’est joint à l’Institut Périmètre — d’abord comme boursier du directeur en 2016, puis comme membre du corps professoral — précisément à l’époque où la détection, espérée depuis si longtemps, d’ondes gravitationnelles par l’équipe du projet LIGO ouvrait d’immenses possibilités nouvelles en astrophysique.

La détection par le LIGO d’ondes de choc résultant de la collision de deux trous noirs il y a plus d’un milliard d’années a été à la fois un triomphe de la technologie sur le plan expérimental (qui a valu à l’équipe du LIGO un prix Nobel) et une aubaine pour des scientifiques comme Will East, pour qui les ondes gravitationnelles constituent un nouvel outil pour décoder l’univers.

« Je veux comprendre la gravité à son paroxysme, dit-il. Qu’arrive-t-il lorsque des trous noirs ou des étoiles extrêmement denses entrent en collision? Comment cela se manifeste-t-il dans les ondes gravitationnelles produites par ces événements? Comment l’énorme énergie rotationnelle des trous noirs alimente-t-elle des phénomènes astrophysiques? » [traduction]

Selon Will East, en résolvant ces casse-tête, les scientifiques peuvent affiner leur compréhension du fonctionnement réel de l’univers, mettant à l’épreuve les modèles actuels (y compris la théorie fondamentale de la relativité d’Einstein).

Pour s’attaquer à ces questions, Will East fait appel à des méthodes numériques et à des systèmes informatiques de haute performance, ainsi qu’à beaucoup de collaboration à l’ancienne au tableau noir avec ses pairs de l’Institut Périmètre et ses partenaires de Princeton, de Stanford et d’ailleurs.

Selon lui, la diversité des compétences présente à l’Institut Périmètre, qui permet la pollinisation croisée des idées, est tout aussi importante que la collaboration dans son domaine précis.

« Il se passe toujours beaucoup de choses ici », a déclaré Will East, qui est l’un des chercheurs fondateurs du Centre de recherches sur l’univers, nouveau pôle de cosmologie de l’Institut Périmètre. « Les membres de l’Institut Périmètre échangent beaucoup et sont intéressés par des questions qui sortent de leur domaine de spécialité. C’est formidable. » [traduction]

– Colin Hunter

 


Pour en savoir plus :

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

Contact avec les médias,

Director of Communications & Media
519-569-7600 x4474

« Je veux comprendre la gravité à son paroxysme. » [traduction]

 

– Will East, professeur à l’Institut Périmètre