L’Institut Périmètre inaugure le Centre Clay-Riddell de recherches sur la matière quantique


Un nouveau pôle de recherche de l’Institut Périmètre vise à accélérer les découvertes dans l’un des domaines les plus dynamiques de la physique, grâce à un investissement de 10 millions de dollars de la Fondation de bienfaisance de la famille Riddell.

Waterloo (Ontario), Canada, le 15 octobre 2020 — L’Institut Périmètre inaugure le Centre Clay-Riddell de recherches sur la matière quantique, nouveau pôle où les scientifiques chercheront à exploiter les propriétés intrinsèques de la mécanique quantique afin de comprendre et de découvrir des états totalement inédits de la matière.

La création de ce centre, qui représente un investissement de 25 millions de dollars sur 10 ans dans la recherche sur la matière quantique, est rendue possible grâce à un don initial de 10 millions de dollars de la Fondation de bienfaisance de la famille Riddell.

« La matière quantique constitue actuellement l’un des domaines les plus prometteurs et productifs de la recherche en physique fondamentale », déclare Robert Myers, directeur de l’Institut Périmètre. « Non seulement ce domaine progresse rapidement, mais il se situe au cœur d’un riche complexe allant de la physique de la matière condensée à l’information quantique, en passant par la gravitation quantique et la théorie des cordes. Grâce à la famille Riddell, le Centre tirera parti des points forts de l’Institut Périmètre dans ces domaines. Avec à son caractère interdisciplinaire, l’Institut est le milieu idéal pour faire progresser nos connaissances sur la matière quantique. » [traduction]

Les nouvelles connaissances acquises sur les étranges phénomènes quantiques étudiés dans ce Centre mèneront ultimement à des développements en science des matériaux. En essayant de comprendre comment la matière fonctionne au niveau le plus fondamental, les spécialistes de la matière quantique jettent les bases des technologies de l’avenir.

« L’investissement visionnaire de la famille Riddell catalysera des découvertes qui seront cruciales pour la seconde révolution quantique », dit Mike Lazaridis, fondateur de l’Institut Périmètre et président de son conseil d’administration. « Clay nous a honorés de sa confiance envers la mission et le potentiel de l’Institut. Nous sommes profondément reconnaissants à la Fondation de bienfaisance de la famille Riddell pour ce généreux investissement. » [traduction]

« Mon père aimait vraiment la science », déclare Jim Riddell, fils de celui dont le Centre porte le nom. « Il voulait toujours comprendre le fonctionnement des choses et utiliser ces connaissances pour améliorer le monde. Il ne s’attendait sûrement pas à voir de son vivant les résultats de cet investissement, mais il était enthousiasmé par ses répercussions potentielles pour le Canada et pour le monde. » [traduction]

Clay Riddell était un explorateur, un entrepreneur et un bâtisseur communautaire. Il a été décoré de l’Ordre du Canada en 2008 pour son action prépondérante et philanthropique. Avant son décès survenu en septembre 2018, il a décidé de former un partenariat avec l’Institut Périmètre pour créer un centre de recherches sur la matière quantique. Selon Sue Riddell Rose, l’une de ses 3 filles et présidente de la Fondation de bienfaisance de la famille Riddell, il considérait que c’était un investissement important pour l’humanité, et la famille est ravie que ce centre porte son nom.

« Clay a été incroyablement enchanté de découvrir que nous avons au Canada un joyau tel que l’Institut Périmètre, ajoute-t-elle. Il a été attiré par la détermination avec laquelle l’Institut forme de nombreux talents et par l’humilité avec laquelle ses scientifiques cherchent des réponses aux plus grandes questions de l’univers. Il aimait ce qui peut se produire lorsque l’on rassemble des esprits brillants. » [traduction]

Le Centre regroupera ultimement plus de 25 chercheurs et étudiants, dont 4 membres récemment recrutés du corps professoral de l’Institut Périmètre :

  • Yin-Chen He, expert des simulations numériques de la matière quantique, des liquides de spin quantiques et de la dynamique quantique;
  • Timothy Hsieh, qui étudie les matériaux quantiques, les états topologiques de la matière, ainsi que les applications de systèmes quantiques de synthèse pour la simulation quantique;
  • Chong Wang, dont les travaux portent sur les liquides de spin quantiques, les isolants topologiques, les effets Hall quantiques, les transitions d’état quantique, ainsi que leurs liens avec les volets modernes de la théorie quantique des champs;
  • Beni Yoshida, auteur de travaux révolutionnaires sur l’information quantique, les états quantiques de la matière et la gravitation quantique holographique.

« Ce qui m’a attiré à l’Institut Périmètre, dit M. Hsieh, c’est l’accent mis sur des questions très difficiles qui exigent généralement de longues recherches, de même que l’ouverture d’esprit qui y règne. » [traduction]

En plus d’accroître, grâce au recrutement, l’expertise de l’Institut Périmètre sur la matière quantique, le Centre tiendra des conférences internationales à la fine pointe du domaine, amènera des scientifiques de premier plan à l’Institut pour des travaux en collaboration, et suscitera le développement de ressources informatiques permettant des simulations numériques avancées.

« La matière quantique promet de faire l’objet de percées scientifiques au cours de la prochaine décennie, dit M. Myers. Elle a le potentiel de révolutionner aussi bien les transports que le diagnostic médical et les réseaux intelligents de distribution d’énergie. » [traduction]

Parmi ses applications possibles, mentionnons des ordinateurs quantiques beaucoup plus puissants que les meilleurs superordinateurs actuels, des supraconducteurs à température ambiante permettant un transport plus efficace de l’énergie, des systèmes de cryptographie quantique cruciaux pour la sécurité des données et des communications, de même que des capteurs quantiques capables de sonder le monde subatomique avec une précision sans précédent. Les chercheurs du Centre participeront aux travaux théoriques constituant le fondement essentiel de telles avancées.

Le Centre Clay-Riddell de recherches sur la matière quantique a été officiellement inauguré le 15 octobre lors d’une cérémonie virtuelle marquée par de nombreuses notes de félicitations adressées par des dignitaires et des scientifiques de premier plan.

L’honorable Navdeep Bains, ministre canadien de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a fait part de son appréciation : « Notre gouvernement est fier de soutenir la recherche en physique quantique, l’un des domaines d’innovation les plus passionnants à l’heure actuelle et l’un des points forts du Canada en matière scientifique. Grâce au Centre Clay-Riddell de recherches de l’Institut Périmètre sur la matière quantique, situé à Waterloo, le Canada pourra attirer encore davantage de talents, d’experts et de chefs de file dans ce domaine de découvertes au pouvoir transformateur. » [traduction]

L’honorable Ross Romano, ministre ontarien des Collèges et Universités, a également transmis ses félicitations : « L’Institut Périmètre est un chef de file mondial en physique théorique de même qu’un exemple éloquent d’un partenariat des secteurs public et privé à l’appui de recherches importantes. Le gouvernement de l’Ontario est ravi de l’immense générosité dont la Fondation de bienfaisance de la famille Riddell a fait preuve pour soutenir un organisme aussi important. Le progrès de la physique quantique est crucial pour notre compétitivité à court et à long terme, et le Centre Clay-Riddell de recherches de l’Institut Périmètre sur la matière quantique jouera un rôle vital à cet égard. » [traduction]

Le Centre Clay-Riddell de recherches sur la matière quantique devient le 2e centre de recherches de ce type à l’Institut Périmètre, s’ajoutant au Centre de recherches sur l’Univers mis sur pied en 2017 pour s’attaquer aux questions les plus difficiles en cosmologie. Ces grappes de recherches ciblées sont hébergées dans les installations primées de l’Institut Périmètre. Elles constituent des pôles scientifiques internationaux, réunissant des experts autour de sujets mûrs pour des découvertes majeures.

 

AUTRES CITATIONS

« C’est un grand jour non seulement pour l’Institut Périmètre, mais aussi pour la physique et pour le Canada. Le domaine de la matière quantique est passionnant. Nous ne savons pas exactement quels changements il suscitera dans notre monde. Mais nous savons que les idées et technologies nouvelles qui en résulteront façonneront notre avenir collectif. C’est avec un grand intérêt que je verrai le Centre réunir de brillants esprits venus du monde entier pour étudier des questions intéressantes. À notre époque, le monde a précisément besoin de ce genre de collaboration. » [traduction]

Donna Strickland, lauréate d’un prix Nobel en 2018 et professeure à l’Université de Waterloo

 

« La recherche fondamentale sonde les assises profondes de la nature et enrichit nos connaissances d’une manière admirable. Elle est au cœur de ce qui a motivé la création de l’Institut Périmètre. Au nom du comité consultatif scientifique, j’ai le plaisir de remercier la famille Riddell et sa fondation de bienfaisance de leur contribution au progrès de la recherche sur la matière quantique, domaine qui regorge de possibilités enthousiasmantes. » [traduction]

Gabriela González, ancienne porte-parole du consortium scientifique LIGO et présidente du comité consultatif scientifique de l’Institut Périmètre

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

Contact avec les médias,

Manager, Communications Content
(519) 569-7600 x5131

« L’investissement visionnaire de la famille Riddell catalysera des découvertes qui seront cruciales pour la seconde révolution quantique »

 

– Mike Lazaridis, fondateur de l’Institut Périmètre et président de son conseil d’administration