Le gouvernement du Ghana investit dans l’AIMS


Le gouvernement du Ghana vient de s’engager à verser 1,5 million de dollars US pour contribuer au lancement du troisième centre indépendant de l’Institut africain des sciences mathématiques, pièce maîtresse du programme de rayonnement international de l’IP.

L’Institut Périmètre a le plaisir d’annoncer que le gouvernement du Ghana s’est engagé à verser 1,5 million de dollars US pour l’initiative Next Einstein (le prochain Einstein – AIMS-NEI) de l’Institut africain des sciences mathématiques, pièce maîtresse du programme de rayonnement international de l’IP. Cette somme servira à la construction du centre AIMS-Ghana, troisième centre indépendant de l’AIMS, qui vise la création d’un réseau coordonné de 15 centres d’ici 2020.
 

Le premier centre de l’AIMS, situé dans la ville du Cap, en Afrique du Sud, a été fondé par Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre. Il est maintenant mondialement reconnu comme un centre panafricain d’excellence en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Il a pour mission d’accroître rapidement la capacité scientifique et technologique de l’Afrique en offrant une formation de haut niveau à des diplômés africains exceptionnels.
 

Le professeur Francis Allotey, scientifique ghanéen de renom et fondateur de l’AIMS-Ghana, a déclaré : « Il s’agit d’un investissement stratégique dans la jeunesse. Le Ghana et l’Afrique récolteront pendant très longtemps les fruits de cette initiative. » [traduction] Sir Michael Berry, membre de la Société royale de Londres et qui soutient depuis longtemps l’initiative AIMS-NEI, a ajouté : « C’est un grand moment pour l’Afrique. C’est le temps de libérer le vaste potentiel d’innovation et de découverte des peuples de ce continent. L’AIMS est à la fois un signe avant-coureur et un moteur de cette renaissance scientifique de l’Afrique. » [traduction]
 

Au soutien du gouvernement du Ghana s’ajoute une somme équivalente versée par le gouvernement du Canada, Google et la Fiducie Alero Olympio pour l’architecture durable. La construction devrait commencer à la fin 2011, après le choix du lauréat du concours d’architecture. « Nous sommes ravis du rôle décisif du Ghana dans cette initiative et enchantés de travailler avec ses scientifiques, ses universités et son gouvernement pour faire de l’AIMS-Ghana un joyau pour le bien de tous » [traduction], a déclaré le professeur Turok.
 

S’adressant à la délégation de l’AIMS-Ghana, Son Excellence John Mahama, vice-président du Ghana, a exprimé en ces termes l’importance qu’accorde son gouvernement à l’éducation, notamment en sciences : « Nous voyons l’AIMS-Ghana comme un tremplin pour le développement futur du peuple ghanéen et de l’Afrique. » [traduction]
 

L’AIMS-Ghana sera construit à Saltpond, haut lieu du mouvement d’indépendance de l’Afrique. Son ouverture est prévue pour septembre 2012.

 

Le site proposé de l’AIMS-Ghana à Saltpond

L’AIMS et l’initiative AIMS-NEI

L’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) est un centre d’excellence mondialement reconnu en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Ayant son siège au Cap, en Afrique du Sud, il a pour mission d’accroître rapidement et à un coût raisonnable la capacité scientifique et technologique de l’Afrique en offrant une formation de haut niveau à des diplômés africains exceptionnels.

Depuis sa fondation en 2003, le centre AIMS d’Afrique du Sud totalise 305 diplômés, dont 33 % de femmes, issus de 31 pays africains. Leur parcours est remarquable, puisque plus de 95 % d’entre eux ont poursuivi des études de maîtrise ou de doctorat, et la grande majorité restent en Afrique pour faire bénéficier de leurs compétences des universités, centres de recherche, organismes gouvernementaux, ONG et entreprises africains.

L’initiative Next Einstein (le prochain Einstein – AIMS-NEI) émane du vœu exprimé par Neil Turok lors de la réception du prix TED que « le prochain Einstein soit africain ». Cette initiative consiste en un plan stratégique visant à prolonger le succès du premier centre de l’AIMS pour créer d’ici 2020 un réseau panafricain coordonné de 15 centres de l’AIMS d’où sortiront chaque année 750 diplômés hautement qualifiés.

Le rôle du programme de rayonnement international de l’IP

Situé à Waterloo, en Ontario, l’Institut Périmètre de physique théorique (IP) est l’un des principaux centres de recherche en physique fondamentale au monde. Le programme de rayonnement international de l’IP, dont l’AIMS-NEI est l’élément central, a pour but la promotion et l’expansion des connaissances dans de nouveaux centres d’excellence en physique et en mathématiques dans le monde. À titre de partenaire coordonnateur nord-américain de l’AIMS-NEI, le programme de rayonnement international de l’IP favorise la participation d’autres partenaires publics et privés au succès de l’AIMS-NEI.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051