Un partenaire international de l’Institut Périmètre présente une initiative conjointe avec le secteur privé


L’initiative Next Einstein (le prochain Einstein) de l’Institut africain de mathématiques, partenaire de rayonnement international de l’Institut Périmètre, a lancé l’initiative AIMS-industrie pour établir des liens entre des employeurs à la recherche de stagiaires et des diplômés talentueux de l’AIMS.

L’initiative Next Einstein (le prochain Einstein) de l’Institut africain de mathématiques (AIMS-NEI), partenaire de rayonnement international de l’Institut Périmètre, et Communitech, organisme parapluie du secteur de la technologie de pointe de la Région de Waterloo, unissent leur forces dans une initiative annoncée le 4 février 2013 au Cap, en Afrique du Sud.

Au cours d’une visite au centre de l’AIMS en Afrique du Sud, son excellence Gaston Barban, haut-commissaire du Canada en Afrique du Sud, a présenté l’initiative AIMS-industrie, qui proposera à des diplômés de l’AIMS des stages rémunérés dans le secteur privé. Communitech est l’un des sept organismes qui se sont montrés fort intéressés à offrir les premiers stages du programme.

« Avec cette nouvelle initiative, l’AIMS accroît son offre pour certains des meilleurs diplômés de l’Afrique en mathématiques et en sciences, offrant à des jeunes talentueux et motivés de tout le continent la possibilité de contribuer au développement de l’Afrique en travaillant dans le secteur privé », a déclaré Thierry Zomahoun, directeur général de l’initiative AIMS-NEI. « Nous avons hâte de susciter le développement du continent par la création de nouveaux centres, par la mise sur pied de nouveaux partenariats, et grâce à un plus grand nombre de diplômés. » [traduction]

En 2010, Stephen Harper, premier ministre du Canada, a promis 20 millions de dollars pour soutenir la mise sur pied de cinq centres de l’AIMS en Afrique d’ici 2015. Au cours de l’annonce, le haut-commissaire Barban a mentionné le rôle important du Canada dans le soutien à l’initiative AIMS-NEI, qui vise à réaliser l’autosuffisance économique, éducative et technologique de l’Afrique en offrant une formation de calibre mondial aux esprits les plus brillants du continent.

« Je suis enchanté de voir le soutien du Canada envers l’enseignement, la recherche, la science et le développement de la technologie de pointe, par le truchement de son investissement dans l’initiative AIMS-NEI, a-t-il déclaré. Ayant maintenant des centres au Sénégal et au Ghana, l’AIMS est en voie de devenir un réseau véritablement panafricain de centres d’excellence. Je suis heureux de voir le secteur privé, y compris des entreprises canadiennes présentes en Afrique, soutenir le programme de stages de l’AIMS. Cette initiative est bénéfique autant pour les entreprises que pour les diplômés de l’AIMS. » [traduction]

POUR EN SAVOIR PLUS

• Écouter les remarques de Thierry Zomahoun et de son excellence Gaston Barban à propos de l’initiative AIMS-industrie, tout en visionnant dans YouTube un diaporama réalisé à l’AIMS en Afrique du Sud
• Lire l’article de 2010 sur l’investissement de 20 millions de dollars du gouvernement canadien dans l’AIMS

  L’INITIATIVE AIMS-NEI

L’Institut africain de mathématiques (AIMS) a été fondé en Afrique du Sud en 2003 en tant que centre panafricain d’études supérieures et de recherche. L’initiative Next Einstein de l’AIMS a été lancée en 2008 dans le but de former dans toute l'Afrique une masse critique d'étudiants talentueux dans les domaines scientifiques et techniques, capables d’agir comme des catalyseurs du progrès dans tout le continent. Fonctionnant comme des partenariats entre des universités de l’Afrique et du reste du monde, les centres de l’AIMS offrent un programme novateur et pertinent dans un milieu exceptionnel d’apprentissage fonctionnant 24 heures sur 24. L’AIMS a ouvert des centres au Sénégal et au Ghana. Chacun de ses centres recrute et forme chaque année plus de 50 étudiants, qui bénéficient tous d’une bourse complète. À ce jour 442 diplômés, dont 31 % de femmes, provenant de 35 pays africains, ont complété un programme d’études dans l’un des centres de l’AIMS.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051