Bianca Dittrich deviendra professeure à l’Institut Périmètre


Le corps professoral de l’Institut Périmètre poursuit sa croissance et accueillera dans ses rangs Bianca Dittrich en 2012.

L’Institut Périmètre de physique théorique (IP) a le plaisir d’annoncer la nomination de Bianca Dittrich comme professeure à l’IP. Mme Dittrich dirige actuellement le groupe de recherche Max-Planck sur la dynamique canonique et covariante de la gravitation quantique à l’Institut Albert-Einstein de Potsdam, en Allemagne.

Annonçant la nouvelle, Neil Turok, directeur de l’IP, a déclaré : « Mme Dittrich a beaucoup de talent et un énorme potentiel de réflexion. Elle a déjà fait des contributions majeures dans tous les aspects des modèles de gravitation quantique. Elle viendra renforcer notre équipe dans un certain nombre de domaines de recherche, dont la gravitation quantique, la cosmologie et les trous noirs. Nous avons très hâte qu’elle arrive à l’Institut. » [traduction]

Les recherches de Mme Dittrich mettent l’accent sur l’élaboration et l’examen de modèles de gravitation quantique. Entre autres importantes découvertes, elle a mis au point un cadre de calcul de grandeurs observables invariantes de jauge en relativité générale (canonique) qui sont indépendantes du système de coordonnées. Elle a aussi découvert que les différents espaces des configurations potentielles décrivant des géométries discrètes sont très différents — même par leurs dimensions — dans les divers modèles de gravitation.

Dans ses travaux actuels, Bianca Dittrich cherche à comprendre comment, en partant des modèles que nous connaissons à l’heure actuelle, on pourrait construire une nouvelle classe de modèles de treillis qui soient indépendants de la discrétisation choisie, et qui devraient alors posséder une symétrie discrète pour les difféomorphismes. Ces travaux ont potentiellement de nombreux liens avec d’autres domaines d’étude de l’IP, par exemple la matière condensée, le calcul quantique et la relativité numérique. De fait, l’approche interdisciplinaire de l’IP a constitué un facteur important dans la décision de Mme Dittrich de devenir professeure à l’Institut.

« L’ampleur des domaines de recherche de l’IP ainsi que les possibilités et la liberté de recherche qu’il offre sont assez exceptionnelles, a-t-elle expliqué. Je suis très heureuse d’avoir à nouveau l’occasion de bénéficier de l’ambiance unique de l’Institut Périmètre et de sa vie scientifique dynamique. » [traduction]

Bianca Dittrich a grandi à Berlin et a fait ses études de premier cycle dans l’université voisine de Potsdam. Elle a préparé son mémoire de diplôme sous la direction de Renate Loll, actuellement titulaire d’une chaire de chercheur distingué de l’IP et membre du comité consultatif scientifique de l’Institut. Mme Dittrich a obtenu son doctorat à l’Institut Max-Planck de physique gravitationnelle en 2005, sous la direction de Thomas Thiemann, professeur associé à l’Institut Périmètre.

Entre autres distinctions, Mme Dittrich a reçu en 2007 la médaille Otto-Hahn, remise par la Société Max-Planck à de jeunes scientifiques d’exception, ainsi qu’une bourse Marie-Curie (2008).

Lectures complémentaires

• B. DITTRICH. « Partial and Complete Observables for Canonical General Relativity », Classical and Quantum Gravity, vol. 23 (2006), p. 6155. http://arxiv.org/abs/gr-qc/0507106
• B. DITTRICH et J. TAMBORNINO. « Gauge invariant perturbations around symmetry reduced sectors of general relativity: applications to cosmology », Classical and Quantum Gravity, vol. 24 (2007), p. 4543. http://arxiv.org/abs/gr-qc/0702093
• B. DITTRICH et S. SPEZIALE. « Area-angle variables for general relativity », New Journal of Physics, vol. 10 (2008), 083006. http://arxiv.org/abs/0802.0864
• B. DITTRICH. « Diffeomorphism symmetry in quantum gravity models », Advanced Science Letters, vol. 2 (2009), p. 151. http://arxiv.org/abs/0810.3594
• B. BAHR et B. DITTRICH. « (Broken) Gauge Symmetries and Constraints in Regge Calculus », Classical and Quantum Gravity, vol. 26 (2009), 225011. http://arxiv.org/abs/0905.1670
• B. DITTRICH et J.P. RYAN. « Phase space descriptions for simplicial 4d geometries », Classical and Quantum Gravity, vol. 28 (2011), 065006. http://arxiv.org/abs/0807.2806

About Perimeter Institute

Perimeter Institute is the world’s largest research hub devoted to theoretical physics. The independent Institute was founded in 1999 to foster breakthroughs in the fundamental understanding of our universe, from the smallest particles to the entire cosmos. Research at Perimeter is motivated by the understanding that fundamental science advances human knowledge and catalyzes innovation, and that today’s theoretical physics is tomorrow’s technology. Located in the Region of Waterloo, the not-for-profit Institute is a unique public-private endeavour, including the Governments of Ontario and Canada, that enables cutting-edge research, trains the next generation of scientific pioneers, and shares the power of physics through award-winning educational outreach and public engagement. 
 

http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

External Relations Specialist
(519) 569-7600 x5071