Le professeur associé Niayesh Afshordi reçoit une bourse de nouveau chercheur


Un professeur associé de l’Institut Périmètre reçoit une bourse de nouveau chercheur attribuée par le ministère de la Recherche et de l’Innovation (MRI) de l’Ontario.

Niayesh Afshordi, professeur associé à l’Institut Périmètre, s’est vu attribuer une bourse de nouveau chercheur par le ministère de la Recherche et de l’Innovation de l’Ontario.

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a commenté la nouvelle en ces termes : « C’est une merveilleuse reconnaissance du potentiel exceptionnel de M. Afshordi. C’est un jeune scientifique très créatif et doué, dont les recherches pourraient fort bien jeter un nouvel éclairage sur les mystères de la matière sombre et de l’énergie sombre dans l’univers. » [traduction]

Le programme de bourses de nouveau chercheur (BNC) aide des chercheurs prometteurs récemment nommés, partout en Ontario, à mettre sur pied leur équipe de recherche comprenant des étudiants diplômés, des postdoctorants, des assistants et des associés de recherche. Ce programme vise à accroître la capacité de l’Ontario d’attirer et de conserver les plus brillants chercheurs et les esprits les plus novateurs du monde entier. Chaque boursier reçoit 140 000 $ dans le cadre de ce programme. M. Afshordi a remporté cette BNC pour sa proposition intitulée Astrophysical Windows into Fundamental Physics (Fenêtres astrophysiques et physique fondamentale).

Près des trois-quarts du budget énergétique du cosmos semblent être formés d’une mystérieuse énergie sombre qui accélère l’expansion de l’univers, dont la densité énergétique est inférieure de 60 ordres de grandeur aux attentes théoriques. De la même manière, la force de gravité aux échelles galactiques est dominée par la matière sombre, qui échappe depuis plus d’un demi-siècle à toute forme de détection.

Le programme de recherche de Niayesh Afshordi, dont l’objectif général est d’identifier les composantes inconnues de notre univers, consistera à examiner des données des sondes spatiales actuelles et à venir, afin de mieux connaître la nature et la dynamique de la matière sombre et de l’énergie sombre. M. Afshordi vise aussi à élaborer de nouvelles méthodes de calcul pour tester des théories, en combinant théorie de pointe, calculs scientifiques, analyse numérique et analyse de données. Il sera aussi en contact avec d’importantes expériences internationales.

Pour en savoir plus

• S. ASLANBEIGI, G. ROBBERS, B.Z. FOSTER, K. KOHRI et N. AFSHORDI. Phenomenology of Gravitational Aether as a solution to the Old Cosmological Constant Problem, arXiv:1106.3955.
• F. KAMIAB et N. AFSHORDI. Neutron Stars and the Cosmological Constant Problem, arXiv:1104.5704.
• S. BAGHRAM, N. AFSHORDI et K.M. ZUREK. Prospects for Detecting Dark Matter Halo Substructure with Pulsar Timing, arXiv:1101.5487.
• C. PRESCOD-WEINSTEIN, N. AFSHORDI et M.L. BALOGH. Stellar Black Holes and the Origin of Cosmic Acceleration, arXiv:0905.3551.

L’INSTITUT PÉRIMÈTRE DE PHYSIQUE THÉORIQUE

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

For more information, contact:

Manager, Media Relations
(519) 569-7600 x5071