2017 : RETOUR SUR L'ANNÉE SCIENTIFIQUE À L'INSTITUT PÉRIMÈTRE


La science progresse généralement à petits pas, mais on a assisté en 2017 à un bond de géant alors que les astronomes ont ouvert une nouvelle fenêtre sur l'univers. Et ce n'est qu'une histoire parmi d'autres au cours d'une année trépidante pour la science et pour l'Institut Périmètre. Voici un rappel des points saillants de l'année.

L’AVÈNEMENT DE L’ASTRONOMIE MULTIMESSAGE

Lorsque l’équipe des observatoires LIGO et Virgo a annoncé l’observation en temps réel de la collision de 2 étoiles à neutrons, les chercheurs de l’Institut Périmètre étaient prêts. De fait, les théoriciens attendaient depuis longtemps l’avènement de l’« astronomie multimessage ».

Selon l’astrophysicien Luis Lehner, vice-président du corps professoral de l’Institut Périmètre, la combinaison des ondes électromagnétiques et gravitationnelles nous permet de voir et d’entendre en même temps l’univers. « Cela ouvre la porte à une physique étonnante, a-t-il déclaré. Et ce n’est que le début — le tout premier événement. D’avoir eu tout cela dès la première occasion, c’est tout simplement passionnant. » [traduction]

La nouvelle ère de l’astronomie multimessage – Luis Lehner


UN NOUVEAU CENTRE DE DÉCOUVERTE

Ce n’est pas une coïncidence si l’Institut Périmètre a lancé au cours de cette même année son Centre de recherches sur l’univers, pôle mondial de recherche sur des questions-clés de cosmologie. À titre de parrain du Centre, Stephen Hawking a déclaré dans une vidéo pour la cérémonie d’inauguration : « La cosmologie est aujourd’hui l’un des domaines scientifiques les plus passionnants. Nous sommes à la veille de faire des découvertes majeures sur l’univers et ses origines. Comme je l’espère, bon nombre de ces découvertes pourraient se faire à l’Institut Périmètre. » [traduction]

Le Centre de recherches de l'Institut Périmètre sur l'univers


RENDRE HOMMAGE AUX PHYSICIENNES - ET LES APPUYER

L’égalité des sexes — ou son absence — a fait l’objet de nombreuses conversations pendant toute l’année 2017, en sciences comme dans la société. À l’Institut Périmètre, cette discussion nous a donné l’occasion d’examiner nos efforts visant à corriger le déséquilibre historique entre hommes et femmes dans les carrières scientifiques.

Cette année, l’Institut Périmètre a poursuivi son action dans un certain nombre de directions : appuyer d’excellentes chercheuses grâce aux initiatives Emmy-Noether; encourager de jeunes femmes au début de leur carrière scientifique; mettre en valeur 5 grandes scientifiques avec une série d’affiches à télécharger gratuitement. Il n’y a pas de solution unique à ce problème, et d’autres actions sont nécessaires. L’Institut Périmètre continuera d’intensifier ses efforts en 2018 et au-delà.

Sumati Surya – Boursière invitée Emmy-Noether à l’Institut Périmètre


CONCLUSION D'UNE ANNÉE MÉMORABLE

L’année 2017 a été marquée par les fêtes du 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Pour l’Institut Périmètre, ces fêtes ont été centrées sur Innovation150, célébration nationale de l’ingéniosité canadienne, qui s’est déroulée dans chaque province et chaque territoire. L’Institut Périmètre a été à la tête du partenariat d’Innovation150, auquel ont collaboré 4 autres organismes scientifiques canadiens. Innovation150 a traversé le pays — chaînes de montagnes, routes de glace, chaleur des prairies, couleurs vives de l’automne — pour proposer aux jeunes Canadiens, là où ils vivent, des expériences scientifiques concrètes.

Plus de 100 000 personnes ont participé aux activités de la tournée Le pouvoir des idées de l’Institut Périmètre, et beaucoup plus ont assisté à des conférences, participé à des festivals scientifiques, visité une exposition itinérante, expérimenté une installation mobile de fabrication, et aussi profité d’Innovation150 en ligne grâce à des concours et à un album numérique de récits sur des innovations canadiennes. Tout cela visait à inciter la prochaine génération d’innovateurs du Canada à construire un avenir meilleur. Voir le site innovation150.ca/fr.

Points saillants d’Innovation150


RECONNAISSANCE DE L'EXCELLENCE

Ce fut une année faste pour les chercheurs de l’Institut Périmètre. Le cosmologiste Kendrick Smith a été l’un des lauréats du prix scientifique le plus richement doté lorsque l’équipe de l’observatoire spatial WMAP a remporté le Prix du progrès scientifique (Breakthrough Prize) 2018 en physique fondamentale. Pedro Vieira a obtenu le prix international Raymond-et-Beverly-Sackler de physique, et de nombreux autres scientifiques de l’Institut Périmètre ont été récompensés pour leurs recherches révolutionnaires.

Robert Myers, président du corps professoral de l’Institut, a été cité pour la 4e année consécutive dans la liste annuelle des scientifiques les plus influents dressée par Clarivate Analytics. Et pour la 2e année consécutive, un postdoctorant de l’Institut Périmètre a remporté un prix Sofja-Kovalevskaja de la Fondation Alexander-von-Humboldt : Matteo Smerlak ira à l’Institut Max-Planck de mathématiques des sciences pour appliquer la mécanique statistique et les mathématiques à la théorie de l’évolution de Darwin.

D’autre part, l’Institut Périmètre lui-même a reçu des honneurs. Il a été récompensé pour l’environnement inspirant et sain qu’il procure à ses employés, ainsi que pour l’importance qu’il accorde à la famille, lors de la première remise des prix Milieu de travail d’exception. Et le programme Creative Destruction Lab de Toronto a remis un prix à l’Institut Périmètre pour son rôle dans la formation des scientifiques de l’avenir.

Patti Butler – Institut Périmètre de physique théorique


DE NOUVEAUX PROFESSEURS À L'INSTITUT PÉRIMÈTRE

Quatre chercheurs exceptionnels ont été recrutés au sein du corps professoral cette année. Le cosmologiste Neal Dalal s’est joint à la fois au corps professoral et au comité directeur du Centre de recherches de l’Institut Périmètre sur l’univers. Beni Yoshida — auparavant postdoctorant à l’Institut Périmètre — travaille déjà à l’Institut dans les domaines de la matière condensée et de l’information quantiques. En 2018, Timothy Hsieh et Yin-Chen He entreront aussi en fonction à l’Institut. Ensemble, MM. Yoshida, Hsieh et He apporteront une nouvelle contribution aux efforts visant à mieux comprendre, et un jour à exploiter, les effets quantiques et la matière condensée.

Beni Yoshida, Yin-Chen He et Timothy Hsieh dans l’atrium de l’Institut Périmètre.

QUELQUES PERCÉES SCIENTIFIQUES

La cosmologie ne connaît pas souvent de grands bouleversements, mais Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, et ses collaborateurs de l’Institut Albert-Einstein, en ont provoqué un. Ils ont démontré que le Big Bang a été chaotique, et que cette description de la naissance de l’univers, formulée il y a des décennies, ne résiste pas à un examen mathématique attentif.

Agata Brańczyk, assistante dans le programme PSI, et ses collaborateurs ont conçu une nouvelle façon de produire de manière fiable des photons intriqués dans un matériau qui peut être miniaturisé et qui ne produit pas beaucoup de bruit. Pour cela, ils ont utilisé des techniques d’optique conventionnelle — et peut-être ouvert du même coup une nouvelle voie vers la création de « lumière quantique ».

Maxim Pospelov, professeur associé à l’Institut Périmètre, et Brian Batell, ancien postdoctorant à l’Institut, ont apporté une contribution aux efforts consentis depuis longtemps afin de définir la matière sombre. Ils ont publié un article qui montre, à tout le moins, ce que la matière sombre n’est pas. « Détecter de la matière sombre en un lieu relativement précis? Ce serait une surprise merveilleuse que de trouver cet endroit, dit M. Pospelov. Cela ne s’est pas produit. Mais c’est un processus de recherche, n’est-ce pas? » [traduction]

Ce fut aussi une année exceptionnelle pour Yidun Wan, ancien postdoctorant à l’Institut Périmètre. Ses travaux ont alimenté 2 expériences importantes : la simulation réussie d’un ordinateur quantique topologique capable d’utiliser comme qubits des quasiparticules exotiques appelées anyons; l’utilisation d’un appareil de RMN pour observer la déstructuration d’un ordre topologique.


DIFFUSION DES CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES

Cela fait maintenant un an que nous avons lancé le site InsidethePerimeter.ca/fr pour diffuser des récits, des vidéos et d’autres contenus sympathiques sur la physique théorique. Et quelle année ce fut! Notre série Les gens de l'IP a présenté aux lecteurs certains de nos chercheurs, comme le cosmologiste Kendrick Smith, l’adolescente prodige Maya Burhanpurkar et le spécialiste de la relativité Luis Lehner. D’autres suivront en 2018.

Nous avons aussi publié quelques incursions au sein de la recherche de pointe, des comptes rendus de la tournée d’Innovation150 à Yellowknife et au Nunavut, et une conversation avec le philosophe James Weatherall sur la physique, la finance et la valeur des données probantes.

D’autre part, notre série primée Tranches d’IP a été une véritable macédoine de choses amusantes en physique. Nous avons publié des tranches d’IP sur les lasers, les étoiles à neutrons, le télescope James-Webb, ainsi que sur de grands paris dans l’histoire de la physique. Nous avons rectifié quelques idées fausses répandues en physique et évalué des films pour leur exactitude scientifique. Nous vous avons mis au défi de faire un test de physique. Et nous avons conclu l’année tout en poésie avec des haïkus sur la physique composés par des chercheurs, des étudiants et des membres du personnel de l’Institut Périmètre.

Vous en voulez davantage? Téléchargez des affiches gratuites, réalisées par nos artistes maison Gabriela Secara et Elizabeth Goheen, sur des femmes remarquables qui ont changé la science.

Ce fut une grande année, mais si une chose est certaine, c’est qu’il y a encore beaucoup à venir en 2018. En attendant, tous les membres de l’Institut Périmètre vous souhaitent de bonnes vacances!


 

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

Contact avec les médias,

Manager, Communications
(519) 569-7600 x5071

" Comme je l'espère, bon nombre de ces découvertes pourraient se faire à l'Institut Périmètre " [traduction]

- Stephen Hawking, parrain du Centre de recherches sur l'univers